Coronavirus : Octobre noir attendu pour l’emploi dans l’aérien aux Etats-Unis

Si aucun accord trouvé au Congrès américain, les compagnies aériennes qui sont terriblement affectées par la pandémie de coronavirus se préparent à congédier des dizaines de milliers de personnes à partir de jeudi aux États-Unis.

Sauf accord de dernière minute au Congrès américain, une vague de licenciements menace le secteur aérien aux Etats-Unis.

American Airlines et United Airlines, deux des plus grandes sociétés de transport aérien aux Etats Unix qui sont fragilisées par la pandémie de coronavirus, ont menacé de licencier en masse des employés.

American Airlines a été la première à confirmer mercredi soir qu’elle allait commencer « le difficile processus » de mise au chômage technique de 19.000 de ses employés. Quant à United Airlines, la compagnie aérienne a annoncé un peu plus tard le licenciement de 13.432 salariés.

Dans des messages envoyés à leurs équipes, consultés par l’AFP,  les deux compagnies ont toutefois assuré qu’elles annuleraient ces décisions si les démocrates et les républicains parvenaient dans les jours à venir à un compromis.

Le ministère des Finances a accordé des prêts pour un montant total de 25 milliards de dollars à sept compagnies aériennes. Comme les autres grandes sociétés du secteur, American Airlines, United, Delta et Southwest, s’étaient engagées au printemps à ne licencier personne jusqu’au 30 septembre, en échange de subventions d’un montant total de 25 milliards de dollars. Cependant, ce montant ne change pas la donne, ont assuré à l’AFP des sources proches de ces entreprises.

Les compagnies aériennes ont assuré que cet argent est destiné à les aider à couvrir les dépenses courantes mais n’est pas dédié, comme c’était prévu, aux salaires.

Il est à noter que les compagnies ont déjà beaucoup sabré dans leurs effectifs via des plans de départs volontaires, des départs à la retraite anticipée et des congés sans solde. Par exemple, chez Delta, plus de 40.000 salariés ont déjà opté pour l’un de ces programmes. La compagnie aérienne Southwest Airlines s’est séparée, de façon temporaire ou permanente, de 27% de ses employés.

Posted in actualité
Secured By miniOrange