Coronavirus : l’évacuation de 58 personnes SDF suite à la fermeture complète de l’aéroport d’Orly

La fermeture historique de l’aéroport d’Orly qui parvient suite à la crise du coronavirus Covid-19, a entraîné à l’évacuation de 58 personnes sans domicile fixe (SDF) qui trouvaient refuge à cet aéroport. Ses SDF ont été mis à l’abri après sa fermeture à Ivry-sur-Seine et à Nogent-sur-Marne.

Les 58 personnes qui  avaient élu domicile à l’aéroport de Paris-Orly (Val-de-Marne), ont été accueillies le temps du confinement à Ivry-sur-Seine et à Nogent-sur-Marne depuis mercredi le 1 avril 2020.

A ce propos, le Préfet du Val-de-Marne, Raymond le Deun, qui s’est rendu sur place pour s’assurer des conditions d’accueil, a expliqué dans une publication sur Twitter que « les services de l’État ont procédé à la mise à l’abri des 58 personnes sans domicile fixe du site, dans un gymnase de Nogent et dans un hôtel d’Ivry. »

Par ailleurs, le ministre chargé de la Ville et du Logement, Julien Denormandie, a annoncé que 15 millions d’euros allaient être débloqués par l’Etat pour la distribution de chèques-services aux SDF « qui rencontreraient des difficultés d’accès aux aides alimentaires ».

En outre, le réseau de solidarité locale qui s’est constitué pour aider les migrants parfois, a accueilli une trentaine de personnes à la ville de Nogent-sur-Marne, et précisément au  gymnase Galliéni, en apportant plusieurs sacs de vêtements dès la demande formulée. « Désormais, nous allons trier pour évaluer les nouveaux besoins. Côté hygiène, nous avons suffisamment de kits d’accueil. Ce qu’il manque en revanche, ce-sont des jeux de société car ce n’est pas facile de rester confiné dans un gymnase, même si le Wi-Fi a été installé et qu’il y a également une télévision », indique Khalid Ben Messaoud, en charge de la gestion du site pour le groupe associatif Coallia.

A Ivry-sur-Seine, l’hôtel Comfort  a été réquisitionné suite au déplafonnement des places d’hébergement dans le cadre de  la crise du coronavirus. « Sur les 100 places, 50 sont à la disposition du SIAO (le service du 115 qui gère les hébergements d’urgence) de Paris et 50 pour celui du Val-de-Marne dont 15 pour les personnes sans domicile d’Ivry-sur-Seine », détaille Philippe Bouyssou, le maire de la ville.

Posted in actualité
Secured By miniOrange