COVID-19 le rôle stratégique de l’aéroport de la Réunion Roland Garros pour la gestion de la crise sanitaire

Face à la pandémie de coronavirus COVID-19, l’aéroport Roland Garros joue un rôle stratégique pour la gestion de la crise sanitaire dans l’océan Indien.

L’aéroport de La Réunion Roland Garros qui est actuellement la seule plate-forme du sud-ouest de l’océan Indien ouverte au trafic de passagers, accueille depuis le 7 avril, des vols de la compagnie aérienne néerlandaise KLM pour évacuer plus de 1500 ressortissants néerlandais bloqués en Afrique du Sud.

A compter de 7 avril jusqu’au dimanche 12 avril, KLM a effectué cinq rotations entre La Réunion et l’Afrique du Sud, trois sur Cape Town et deux sur Johannesburg.

Un premier Boeing 777, arrivé mardi 7 avril à La Réunion sans passagers, effectue le mercredi un vol entre Saint-Denis et Cape Town.

Quant aux 320 passagers qui dirigent vers Amsterdam sont à bord de l’appareil, ils sont restés à bord de l’appareil, le temps du traitement de ce dernier quand il s’est posé à l’aéroport Roland Garros pour avitaillement en carburant, chargement des plateaux-repas ou assistance en escale…

Les autorités françaises ont autorisé cette opération d’évacuation en demandant à KLM de maintenir, pendant toute sa durée, un deuxième appareil à l’aéroport Roland Garros. Cette mesure permettra de pallier une panne éventuelle qui bloquerait des passagers néerlandais sur l’île, où s’appliquent les mêmes règles de confinement qu’en France métropolitaine. En cas de panne, ces passagers seraient alors transbordés sans délai à bord du deuxième appareil en attente.

Mettre à profit la position stratégique de la Réunion, tête de pont de l’Union européenne, les B 777 de KLM en provenance d’Amsterdam transporteront également du fret destiné à La Réunion. Une centaine de tonnes de marchandises qui n’ont pu être embarquées à Paris seront transférées à Amsterdam par camion et ravitailleront quotidiennement l’île à raison d’une vingtaine de tonnes par rotation. Les équipes de l’aérogare fret de l’aéroport Roland Garros sont opérationnelles pour gérer ce flux.

Désenclaver Mayotte

L’aéroport Roland Garros reste opérationnel pour maintenir un lien aérien entre Mayotte et Paris et également entre Mayotte et La Réunion car les vols réguliers entre les deux départements français de l’océan Indien, ont été interrompus.

Les préfectures de La Réunion et de Mayotte gèrent, conjointement, des vols effectués en B787 par la compagnie Air Austral, afin de transporter du fret stratégique et des passagers autorisés tels que les personnels militaires et les soignants à Dzaoudzi.

De Mayotte vers La Réunion, les appareils assurent des évacuations sanitaires et le transport des prélèvements destinés aux analyses médicales. Une première rotation a eu lieu le 7 avril, une deuxième a été prévue le 9 avril.

Par ailleurs, Le Détachement Air 181 de l’armée de l’Air, basé sur le domaine aéroportuaire, a assuré des liaisons ponctuelles entre Roland Garros et Dzaoudzi.

Toutes les équipes de l’aéroport nécessaires au bon déroulement de cette activité sont mobilisées. Le trafic commercial de passagers touchant La Réunion est actuellement limité à trois rotations hebdomadaires entre Paris-Charles de Gaulle et Roland Garros. Seuls sont autorisés à voyager des passagers apportant la preuve de motifs impérieux. Les arrivants sur l’île doivent obligatoirement respecter une quatorzaine dans un lieu d’hébergement réquisitionné par l’Etat.

 Posted in actualité, services
Secured By miniOrange