Coronavirus : vols annulés, pagaille et longues files d’attente à l’aéroport de Cayenne

En raison de l’épidémie grandissante de Covid-19, La Guyane reste en état d’urgence sanitaire. Suite à cet état, le trafic aérien à l’aéroport de Cayenne a été  fortement perturbé le samedi 11 juillet avec l’annulation des plusieurs vols.

A cause de la crise sanitaire mondiale de la pandémie de Covid-19 et l’état d’urgence sanitaire  dans la région de La Guyane, le programme des vols à l’aéroport de Cayenne a été gravement perturbé. Les files d’attente s’allongent, contraignant de nombreux passagers à différer voire annuler leurs vacances.

En pleine crise sanitaire, les reports de vols, parfois de plusieurs jours, s’enchaînent. En fait, le pic de l’épidémie est attendu entre le 15 et le 31 juillet.      

En raison de la perturbation du trafic aérien à l’aéroport de Cayenne , les passagers aériens ont été obligés de rester dans des files d’attente pendant de longues heures, avec leurs bagages et les masques sur les visages. A ce propos, plusieurs familles ont attendu passionnément leurs vols .C’est le cas de la famille du Lucie, mère de deux enfants.

Avec des piles de bagages, cette famille attend l’embarquement après « deux reports » de son vol.

Depuis, elle était au « taquet », guettant les éventuelles dernières annulations. « Normalement les enfants partaient en vacances et devaient voyager seuls mais vu la situation, j’ai décidé de ne pas les lâcher et j’ai aussi acheté un billet pour les accompagner ».

Avec son masque de chirurgien sur le visage et casquette sur la tête, David, un autre passager, a prévu de partir « en vacances », après une attente de 11 jours. « Mon vol a été reculé deux fois. J’avais plein de rendez-vous à Paris que j’ai dû annuler », souligne-t-il.

En fait, avec chaque embarquement désormais, la même scène se répète à l’aéroport de Cayenne: un parking quasi désert mais une file de voyageurs qui s’étire sous le soleil sur plusieurs dizaines de mètres à l’extérieur de l’aérogare.

Posted in actualité