Coronavirus : Les vols aériens entre Guyane, Mayotte et le reste de la France interdits sauf exception

A cause de la pandémie, les vols aériens entre Guyane et Mayotte, où la circulation du coronavirus reste active, et le reste du territoire français sont interdits sauf exception, selon un décret publié samedi au Journal officiel.

Selon un décret paru samedi au journal officiel, les vols aériens entre Guyane et Mayotte, où le coronavirus circule toujours activement, et le reste du territoire français « sont interdits, sauf s’ils sont fondés sur un motif impérieux d’ordre personnel ou familial, un motif de santé relevant de l’urgence ou un motif professionnel ne pouvant être différé, les déplacements de personnes par transport public aérien » entre la Guyane et Mayotte, les deux départements français les plus touchés par le coronavirus , et « tout point du territoire de la République ».

La même interdiction de principe s’applique pour les collectivités du Pacifique (la Polynésie française, la Nouvelle-Calédonie ou Wallis et Futuna), qui ont été jusqu’alors relativement préservées de l’épidémie.

Pour les vols au départ ou à destination de la Polynésie française et de la Nouvelle-Calédonie, et « en fonction des circonstances locales », le préfet concerné peut cependant assouplir la mesure, est-il précisé. La Polynésie française a par exemple prévu de supprimer la quarantaine imposée aux nouveaux arrivants à partir du 15 juillet, pour permettre la reprise du tourisme international.

A Guyane et à Mayotte, l’état d’urgence sanitaire sera maintenu jusqu’au 30 octobre. L’état d’urgence sanitaire a été prolongé jusqu’au 30 octobre en Guyane et à Mayotte. Le reste du territoire est sorti vendredi soir 10 juillet 2020 de ce régime d’exception qui était en vigueur depuis le 24 mars. Mais des possibles restrictions des libertés restent possibles jusqu’à l’automne.

Posted in actualité