Aéroport de Bordeaux-Mérignac : Air France supprime 114 postes après l’arrêt de la ligne vers Orly

La compagnie aérienne Air France a annoncé que la navette qui relie Bordeaux à Orly va être supprimée. Suite à la fin de la navette Bordeaux – Orly, 114 postes sont menacés à l’aéroport Mérignac (Gironde).

L’aéroport de Mérignac a annoncé sur son site la suppression de 114 postes suite à la fin de la navette opérée par la compagnie Air France.

En outre, La compagnie aérienne a annoncé la suppression de plus de 7 500 postes au total d’ici fin 2022 à travers un plan de départ volontaire.

Après l’annonce de la suppression de 7500 postes, et lors d’une réunion du comité social et économique central (CSEC) le vendredi 3 juillet 2020, la direction du groupe Air France a détaillé sa stratégie.

Pour la seule escale de Bordeaux, 114 postes (équivalent temps pleins) seront victimes de ce plan de coupe, soit environ « 120 personnes », estime Sandrine Bordes-Duclos, secrétaire du CSE Court-Courrier, qui a assisté à cette réunion.

Le plan de coupe détaillé devrait viser directement 60% des effectifs travaillant au sol à l’aéroport de Mérignac, d’ici à la fin 2022, d’après la secrétaire du CSE Court Courrier.

La compagnie aérienne nationale a suivi la demande du ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, en supprimant plusieurs vols domestiques. Cette  suppression concerne notamment les vols reliant Bordeaux à Orly,  Nantes à Orly, et Lyon à Orly.

Les salariés d’Air France qui refusent la procédure de départ volontaire pourraient être mutés en fonction du cumul de leurs points« si possible sur le même bassin d’emploi », indique encore la compagnie. Par ailleurs, la direction aurait promis qu’il n’y aurait pas de licenciements secs.

Une promesse impossible à tenir à Bordeaux, selon Sandrine Bordes-Duclos :

« On leur proposera sans doute un poste à Orly », déplore la représentante syndicale, « Or, la moyenne d’âge sur les courts courriers est de 50 ans. A Bordeaux, la moitié des effectifs a plus 55 ans. Vous pensez qu’ils accepteront de déménager ? ».

Toujours en cours, les négociations entre la compagnie Air France et les différents représentants syndicaux seront menées « tambours battant » jusqu’à la fin de mois de juillet.

Posted in actualité
Secured By miniOrange